Éclairage public : Le Saviez-vous ?


Nos actualités / jeudi, octobre 6th, 2022

Éclairage public, vous êtes sans doute familier de ce terme. Mais savez-vous ce qu’il englobe et quelles sont ses impacts sur la consommation d’énergie ? On vous dit tout sur l’éclairage public et ses enjeux !

L’éclairage public en France

Présent dans notre environnement depuis le XVIIe siècle, l’éclairage public s’est diversifié au fil du temps pour s’adapter aux nouveaux besoins des usagers en milieux urbain et rural. Les premières lanternes installées pour renforcer la sécurité dans les rues sont rapidement remplacées par un éclairage public alimenté au gaz, puis par l’éclairage public moderne à l’électricité.

Avec l’électrification des villes, il se démocratise et devient un outil indispensable dans notre société. Mais son action est limitée, car de nombreux territoires restent difficiles d’accès ou peu électrifiés. De plus, la multiplication des points lumineux dans le monde engendre une consommation d’énergie conséquente, qui devient une inquiétude majeure dans une crise climatique sans précédent.

eclairage public ville nuit

Un éclairage public en voie d’amélioration

Petit à petit, l’éclairage public se réinvente et intègre de nouvelles technologies pour diminuer son impact sur l’environnement. Cependant, le parc d’éclairage public en France reste vétuste et génère des coûts de fonctionnement élevés.

On y retrouve :

  • Les lampes à vapeur de mercure : Elles sont apparues dans les années 1950 et représentent environ 8% du parc d’éclairage (source : Syndicat de l’Eclairage). Particulièrement énergivores et responsables d’une grande partie de la pollution lumineuse, elles ont été massivement remplacées.
  • Les lampes à sodium : Elles sont également présentes depuis la moitié du XXe siècle et constituent aujourd’hui environ 60% du parc d’éclairage français. Ce sont les plus communes dans nos villes, elles émettent une lumière orangée particulièrement reconnaissable et contribuent à la pollution lumineuse.
  • Les lampes à iodure métallique : En place depuis les années 1990, elles ne représentent plus que 5% du parc d’éclairage à ce jour. Leurs principaux avantages sont une efficacité lumineuse et une durée de vie élevée.
  • Les lampes à diodes électroluminescentes ou LED : Elles sont utilisées depuis les années 2000 et représentent 15% du parc d’éclairage. Avec une faible consommation énergétique et une durée de vie particulièrement longue, les LED sont aujourd’hui le choix privilégié pour réaliser des économies. Elles peuvent être colorées et permettent de moduler la puissance d’éclairage. Associées à une alimentation solaire, elles ne consomment pas d’énergie.

L’éclairage public au coeur de la crise écologique

Les dépenses générées par l’éclairage public

Aujourd’hui indispensable à nos modes de vie et garant de notre sécurité, l’éclairage public s’installe partout. Il illumine nos parkings, axes routiers, parcs et jardins, et assure notre confort en ville comme en milieu rural. Mais il y a tout de même une ombre au tableau : l’éclairage public consomme beaucoup d’énergie.

Saviez-vous que l’éclairage public représente 41% de la consommation électrique des communes et 37% de leur facture d’électricité ? Dans certains cas, notamment en milieu rural, il peut représenter plus de 50% de la facture d’électricité. Il y a de quoi alarmer les villes à l’ère de la sobriété énergétique.

Courbe climat énergie

Cette consommation affolante de l’éclairage public vient principalement de la vétusté des installations. En effet, 75% du parc d’éclairage en France a plus de 25 ans. Cela engendre une surconsommation et des frais de maintenance importants. Et avec la flambée du prix de l’électricité annoncée pour l’hiver 2022, nombre de collectivités optent pour l’extinction d’une partie de leur éclairage extérieur sur une période de la nuit. Cette pratique permet en effet de réduire rapidement la consommation énergétique des lampadaires, mais elle remet en cause l’attractivité d’un territoire et la sécurité des usagers. Cependant, d’autres solutions existent pour faire des économies.

Rénover pour mieux régner

Selon la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), la rénovation de l’éclairage pourrait générer une économie de 75% à 80% sur l’énergie, la maintenance et l’entretien en associant un système de gestion intelligente au remplacement des luminaires.

Rénover est devenu le mot d’ordre pour limiter les dépenses liées à l’éclairage public. Certains optent pour la LED, d’autres vont plus loin encore en choisissant un éclairage solaire autonome, exempt de toute consommation électrique.

De ce fait, le nombre de projets d’éclairage public solaire est en augmentation constante, car les élus ont compris qu’il faut miser sur les énergies renouvelables pour pérenniser une installation.

« C’est important de se poser les bonnes questions au regard de ce qui nous attend, les collectivités. On sait aujourd’hui que, sans rien faire, notre facture va doubler, voire tripler l’année prochaine. Le solaire aujourd’hui c’est LA solution. On a une énergie en Lot-et-Garonne, comme ailleurs, qui est propre, qui est gratuite : c’est le soleil. » – Christian Delbrel, Maire de Pont-du-Casse (47)

Un levier essentiel pour la Transition Energétique

Réduire l’empreinte carbone

Aujourd’hui, la consommation de l’éclairage public en France est d’environ 5,6 TWh par an pour 9,5 millions de points lumineux (Source : Association Française de l’Éclairage). Selon les barèmes de l’ADEME, cela représente une production d’environ 420 000 T de CO2 équivalent par an. Ce constat est alarmant au regard de la lutte contre le réchauffement climatique dans laquelle nous sommes engagés. Pour diminuer efficacement cette consommation d’énergie, il est urgent de trouver des solutions durables.

La législation en faveur de l’environnement

Etablie en 2018, la loi ELAN exige une réduction de la consommation d’énergie des bâtiments à usage tertiaire. Depuis le 23 juillet 2019, le décret tertiaire (décret n°2019-771) en définit les conditions. L’article L. 111-10-3 du code de la construction et de l’habitation fixe pour objectif une réduction de la consommation d’énergie finale de 40% d’ici 2030 par rapport à 2010 pour les bâtiments concernés (puis 50% d’ici 2040 et 60% d’ici 2050).  Face à ces obligations, les enseignes de Grande Distribution se tournent vers des solutions durables pour réduire leur consommation d’énergie.

eclairage solaire leclerc carcassone

À Carcassonne, le tout premier hypermarché à avoir entièrement équipé son parking en éclairage solaire a diminué son empreinte carbone et réalisé des économies sur le long terme.

« C’est dans une démarche globale de respect de l’environnement et de réduction des coûts de fonctionnement que nous avons opté pour des solutions d’éclairage solaire. » explique Laurent Boissonade, Président du centre E.Leclerc de Carcassonne.

Grâce à un fonctionnement autonome, sans aucun raccordement au réseau, l’éclairage solaire s’impose comme la nouvelle norme pour un éclairage public durable.

Sources :

https://expertises.ademe.fr/collectivites-secteur-public/patrimoine-communes-comment-passer-a-laction/eclairage-public-gisement-deconomies-denergie

https://www.banquedesterritoires.fr/eclairage-public-intelligent-la-fnccr-publie-un-guide-pratique

https://energieplus-lesite.be/techniques/eclairage10/sources-lumineuses/lampes-a-decharge/lampes-au-sodium-haute-pression/

https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Lampe-a-decharge-page-3.html

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000038812251