Sous les lumières de la route Transsaharienne


Nos actualités / vendredi, octobre 23rd, 2020

L’énergie solaire gagne du terrain en Afrique centrale, en particulier au Tchad où l’ensoleillement y est très favorable (de 4 à 6 kilowatts/heure par mètre carré et par jour). Ce fort potentiel solaire en fait un candidat idéal pour l’énergie photovoltaïque. Et le pays multiplie les projets ! En effet, une centrale solaire sera bientôt construite près de la capitale N’Djamena et 150 centres de santé seront équipés de panneaux photovoltaïques dans le futur. Le choix s’est alors naturellement porté sur les lampadaires solaires pour sécuriser une portion de la route Transsaharienne.

Les lampadaires solaires au cœur du développement socio-économique

Une solution d’éclairage public affranchie du réseau électrique

Avec seulement 11% de sa population ayant accès au réseau électrique, le Tchad est un pays qui se développe mais connaît encore de grandes disparités. C’est particulièrement le cas en zones rurales, où seulement 2% des tchadiens utilisent l’électricité contre 39% en zones urbaines. Les actions mises en place sur le territoire tchadien permettront dans le futur de pallier au manque énergétique dans les régions les plus isolées. Cependant il était nécessaire de trouver des solutions innovantes pour sécuriser les axes routiers du pays. Grâce à son fonctionnement autonome, la solution solaire Fonroche permet de mettre à profit le fort ensoleillement du Tchad afin de garantir un éclairage puissant et autonome, assurant une disponibilité de lumière durant toute la nuit. Ce sont donc 100 lampadaires solaires qui ont été installés le long de la voirie urbaine de la route reliant Massakory à Ngouri. La population peut aujourd’hui se déplacer en toute sécurité la nuit.

La lumière solaire, moteur de l’activité économique et sociale

La route Transsaharienne traverse 5 pays d’Afrique, la section tchadienne, longue de 568 km, relie le Tchad et le Niger. En plus d’améliorer les échanges entre ces pays, elle permet aussi d’animer la vie dans des villages des sous-région : « là où la route passe, suit le développement ! » *(source Tchadinfos.com) Et l’éclairage public participe activement au développement de ses nouvelles activités économiques et sociales. Permettre aux commerces de rester ouverts et à la population de continuer à vivre la nuit, c’est le challenge que relève Fonroche Lighting au Tchad. Sans accès à l’éclairage en réseau, les habitants vivant à proximité de la route étaient contraints de cesser toute activité à la tombée de la nuit. Désormais plus de limite ! L’activité se poursuit le soir grâce à la lumière solaire. Ce projet, réalisé dans le cadre de l’intégration socio-économique de la sous-région, contribue ainsi au développement du territoire tchadien.

Eclairage solaire route Transsaharienne - Massakory-Ngouri - Tchad
Voie urbaine éclairée en solaire sur l’axe Massakory-Ngouri

Un produit robuste et puissant qui résiste aux variations de température

Du fait de son climat changeant, avec à la fois une saison des pluies et une saison sèche, le Tchad connaît de grands écarts de températures. Les journées sont chaudes, jusqu’à 43°C en mai, et le thermomètre peut perdre jusqu’à 15°C la nuit. C’est pourquoi le candélabre solaire Fonroche est particulièrement adaptée pour le territoire tchadien : robuste et performant, il résiste aux températures élevées, mais aussi aux précipitations importantes.

Sources :