Les représentants de la Mairie de Toul répondent à nos questions sur l’éclairage public solaire


Nos actualités / mardi, janvier 5th, 2021

La commune de Toul en Lorraine fait partie des plus de 2000 communes françaises équipées de lampadaires solaires autonomes. Plusieurs projets d’éclairage public solaire ont été réalisés ces dernières années afin de sécuriser durablement des zones de circulation et parkings.

M. Heyob, 1er adjoint au Maire de Toul et chargé de l’ensemble des travaux de voirie, et M. Paproki, Technicien au sein du service voirie de la commune nous livrent leurs témoignages sur ces installations solaires lumineuses.

Quels sont les projets qui ont été réalisés sur la commune de Toul ?

Fonroche-Eclairage-solaire-commune-Toul-chemin
Sentier des Basses Briffoux éclairé en solaire à Toul (54)

M. Paproki : En 2018, nous avons eu une demande de plusieurs riverains sur un petit sentier. C’est un chemin non carrossable par des véhicules mais emprunté par des riverains pour accéder chez eux, qui était non éclairé et difficile d’accès. Quand on a voulu éclairer ce sentier, la solution du solaire était économiquement équivalente au réseau filaire.
En 2019 et 2020, nous avons équipé un parking pour une association de kayak et le bâtiment du siège social de la Fédération de Pêche. Le site se nomme « la Baignade des Chevaux » et il est un peu excentré du centre-ville, à proximité de la Moselle, dans un cadre plus naturel. De la même façon, la solution du solaire nous a paru plus évidente d’un point de vue localisation.

Pourquoi avez-vous choisi l’entreprise Fonroche Eclairage pour réaliser ces projets ?

M. Paprocki : Nous avions déjà pris contact avec la société Fonroche Eclairage auparavant pour plusieurs études. L’entreprise qui nous a installé le matériel nous avait fait part d’une installation récente sur une autre commune du Toulois.
Naturellement, on s’est orienté vers Fonroche Eclairage qui est le leader dans ce domaine et, en termes de qualité, on savait sur quoi on partait. Alors nous n’avons pas fait d’appel d’offres.

Est-ce qu’il y avait aussi la volonté de choisir un équipement « made in France » ?

M. Paprocki : La question ne s’est pas posée au départ, mais, naturellement, on a quand même cette démarche de travailler avec des produits locaux et du français quoi qu’il arrive.

Avez-vous constaté des économies en choisissant l’éclairage solaire ?

M. Paprocki : C’était plus rentable pour nous de faire de l’éclairage solaire plutôt que d’aller chercher des réseaux et passer sous des ouvrages. On a réussi, par le biais du département, à récupérer 30% de subvention, ce que l’on n’aurait pas eu sur une solution filaire. Cela nous a permis d’être nettement plus compétitif par rapport au réseau standard. Techniquement et financièrement, c’est une solution qui est plus qu’intéressante !

Avez-vous eu des retours de vos concitoyens ou de communes voisines ?

M. Paprocki : On a eu des retours sur le premier projet, car nous avions fait une petite campagne d’information. Les retours des riverains ont été positifs.
Le jour de l’inauguration du site « la Baignade des Chevaux », les élus des communes voisines qui étaient présents ont sollicités nos élus sur place pour avoir leur avis, connaître le fournisseur, l’installateur…

M. Heyob : C’est un site qui est localisé en bordure de départementale et à la fois un site de démonstration qui permet à chacun de voir l’efficacité de l’éclairage solaire par tous les temps.
L’association qui est charge de la gestion de ce bâtiment, dédié au canoë/kayak et au dragon boat, est totalement satisfaite de la réalisation.

Fonroche-Eclairage-solaire-commune-Toul-parking
Le site « La Baignade des Chevaux » éclairé en solaire à Toul (54)

Comment s’est déroulé l’installation ?

M. Paprocki : C’est une entreprise locale qui nous a installé le matériel. Ils ont réussi à monter tous les luminaires sans difficulté. En termes d’installation, c’est peut-être même plus facile que sur du réseau si on raisonne en comprenant le génie civil requis pour une solution standard (fouilles à faire, des gaines à poser…).

Est-ce que vous envisagez de choisir l’éclairage solaire pour des projets futurs ?

M. Paprocki : Au service technique, nous allons proposer la solution de l’éclairage solaire sur les projets futurs puisque nous sommes satisfaits, on verra si les élus nous suivent.

Nous remercions M. Heyob et M. Paprocki pour leur témoignage et le temps qu’ils nous ont accordé.